DEXANDRIEUX

De gueules à l'épervier d'argent posé sur un bâton alaisé d'or, ou d'argent,
accompagné de trois molettes d'éperon d'or, posées deux et un.
(Registre de Malte, preuve de la Tour-de-Geny, 1674, tiré de Beauchet-Filleau, 2ème Ed., T3, p. 125)

Dexandrieux, écrit aussi, d'Exandrieux, ou de Xandrieux, de Sandreux, de Sandroux.

Cette famille était des environs de Cognac.

Colas Dexandrieux, que nous trouvons tenant "les grandes assises"de Chateauneuf, le 29 Octobre 1446 (Tricoire) dont :

Charles de Sandroux (alias Dexandrieux), écuyer, sieur de Gademoulins (Gensac La Palue). Il habitait la ville de Cognac sous Charles VIII, et il en fut nommé maire en 1491. Il avait épousé Marguerite Portier, dame de Villars, (P. Lacroix, p. 233, indique par erreur Villars-les-Bois, près de Burie, Charente-Maririme). Il s'agit de Villars-Marange, commune de Mérignac, canton de Jarnac, Charente. La terre de Gademoulins fut achetée vers la fin du XVIème siècle par Mr. de Saint-Marsault, seigneur de Nieuil, Peudry et Mazottes. Dont :

1 Jean Dexandrieux, qui épousa Marguerite de la Force (Laverny)

François Dexandrieux, avait pour curateur, le 13 Août 1556, Louis TILLET, archidiacre d'Angoulême (reconnue à Etaule). Il épousa plus tard Marguerite FLAMENT, qui était sa veuve en 1619 (H. Chérade, notaire à Angoulême)

Beauchet-Filleau : Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou.
P. Lacroix : Chroniques de l'Angoumois occidental.
Anatole Laverny : Les de La Charolonie.
Abbé Tricoire : Le Château d'Ardenne, p. 409, 410

Si vous avez des remarques, suggestions, ou compléments d'informations, et que vous désirez m'en faire part, vous pouvez m'envoyer un petit message d'encouragement.

Dernière mise à jour, le samedi 10 mai, 2003

| Retour Armorial |